Le Maroc, principal bénéficiaire sud-méditerranéen du soutien européen

Actualités

L’Union européenne a dressé dernièrement le bilan (2011-2013) de son partenariat avec le Maroc, le premier pays du sud de la Méditerranée à avoir obtenu le statut avancé auprès de l’UE en 2008. Il ressort de ce bilan, que le royaume du Maroc demeure le principal bénéficiaire du soutien européen dans la rive sud de la Méditerranée. Le montant de l’aide financière débloquée par Bruxelles au profit du Royaume durant les deux dernières années, s’élève à 580,5 millions d’euros.
Cette enveloppe a servi au financement de projets de développement économique et social et la protection de l’environnement au Maroc. L’aide européenne a couvert également l’appui institutionnel dans les domaines de la justice et des droits de l’Homme, précise un document de l’UE faisant le bilan de ses actions entreprises dans le royaume, depuis 2011 au lendemain de l’avènement du Printemps arabe.
Par ailleurs, l’UE a accordé au royaume un financement supplémentaire de 80 millions d’euros à l’occasion de tenue en avril 2012, de la 10ème session du Conseil d’association Maroc-UE. Il s’agit d’un soutien financier aux réformes en cours au Maroc, dans les domaines de l’éducation, de la santé et du développement rural.
S’agissant du partenariat en matière de mobilité, l’UE précise dans son document, que les négociations engagées à ce propos, avancent à un rythme satisfaisant et qu’un accord sur une déclaration politique pourrait intervenir au courant du premier semestre 2013.
Après l’entrée en vigueur en octobre 2012, de l’accord de libéralisation réciproque du commerce des produits agricoles, et les négociations en cours, en vue de la conclusion d’un nouveau protocole de partenariat Maroc-UE dans le domaine de la pêche, des discussions sont menées depuis 2012 pour l’adoption d’un accord similaire pour la libéralisation du commerce des services. Ces discussions seront finalisées, selon Bruxelles, dans le cadre du futur accord de libre-échange complet et approfondi dont les négociations devraient être entamées début 2013.
Enfin l’UE rappelle dans son document, les actions engagées en faveur des pays du sud de la Méditerranée. L’UE cite à ce titre l’élargissement du périmètre d’intervention de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) aux pays arabes du voisinage européen et la mobilisation d’un milliard d’euros au profit de quatre pays de la région, dont le Maroc.

Laisser un commentaire