Maroc-UE : Une zone de libre-échange pour bientôt

Actualités

Bruxelles ouvrira bientôt le bal pour des négociations avec le Maroc en vue de la conclusion d’un accord de libre-échange complet et approfondi. Des progrès « significatifs » ont été déjà réalisés par l’Union européenne (UE) avec le Maroc en vue de la mise en place d’une zone de libre-échange complète et approfondie. Le ministre chypriote du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Neoklis Sylikiotis, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de l’UE, a précisé lors d’une conférence de presse jeudi à Bruxelles, que le Comité de la politique commerciale du Conseil a donné la semaine dernière, le feu vert au lancement des négociations avec le Maroc. Le Maroc qui jouit depuis 2008 du Statut avancé auprès de l’Union européenne a conclu le 1er octobre 2012 avec l’UE, un accord agricole qui libéralise les échanges des produits agricoles et de la pêche.
En cas de conclusion du dit accord de libre-échange, le Maroc sera le premier pays à prétendre à une zone de libre-échange avec le marché communautaire. D’autres pays de la rive sud de la Méditerranée, la Tunisie, l’Egypte et la Jordanie, pourront emboîter le pas au royaume chérifien.

Sylikiotis a précisé les ministres européens du Commerce réunis à Bruxelles, ont exploré à la même occasion, la possibilité d’ouvrir des négociations similaires avec ces trois pays méditerranéens.
« C’est l’une des grandes priorités de la présidence de Chypre », a-t-il assuré, ajoutant que les relations de l’UE avec ces pays sont bien avancées et « nous voulons tirer le plus grand parti des développements qui ont suivi le Printemps arabe ».
A travers ces zones de libre-échange, a expliqué le ministre chypriote, l’UE ambitionne de revaloriser les accords de coopération euro-méditerranéens dans la mesure du possible, afin d’améliorer l’accès au marché et stimuler les réformes économiques dans les pays concernés.
La Commission européenne avait annoncé le 14 novembre courant que « l’exercice de délimitation concernant le Maroc avait été mené à bonne fin ». Le 23 du mois courant, le Comité de la politique commerciale a déclaré partager l’avis de la Commission européenne, selon lequel le Maroc est prêt à négocier un accord pour l’établissement d’une zone de libre-échange approfondi et complet. Le Comité de la politique commerciale est un groupe de haut niveau, chargé par le Conseil d’assister la CE dans la négociation d’accords avec des pays tiers ou des organisations internationales.
Avec l’aval du Conseil, Rabat et Bruxelles qui avaient entamé des consultations préliminaires en décembre 2011, s’apprêtent donc à entrer dans le vif du sujet dans la perspective d’établir une zone de libre-échange entre le Maroc et l’UE.

Laisser un commentaire