Maroc-UE : De nouveaux accords pour booster le partenariat

Actualités

Le partenariat entre le Maroc et l’Union européenne vient de se renforcer leur partenariat par la signature une série de protocoles d’accords et de lettres d’intention portant sur plusieurs domaines de coopération. Un protocole d’accord ayant trait au « renforcement du dialogue dans le domaine du tourisme » a été signé lundi à Rabat, par le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad et le vice-président de la commission européenne, Antonio Tajani, actuellement en visite à la tête d’une importante délégation d’hommes d’affaires européens. Le protocole d’accord vise la promotion de la coopération touristique et l’amélioration du mécanisme des consultations bilatérales et devrait permettre d’échanger des pratiques en matière de croissance économique, de création d’emploi et de développement du tourisme durable.

Antonio Tajani qui est accompagné de nombreux chefs d’entreprises (PME/PMI) venus explorer le marché marocain à la quête d’opportunités d’investissement, a également signé des accords avec les chefs d’autres départements. Il s’agit d’une déclaration d’intention relative au dialogue sur la politique des PME, de la déclaration commune Maroc-UE sur l’évaluation de la conformité et l’acceptation des produits industriels et d’un protocole d’accord visant la promotion de la coopération et de l’échange d’informations en matière de normalisation.

Par ailleurs, en vertu d’une lettre d’intention, le Maroc et l’Union européenne s’engagent à promouvoir la compréhension mutuelle, à renforcer la coopération bilatérale et l’échange d’informations sur les politiques liées aux matières premières et à l’exploitation minière, et créer des canaux de communication afin d’optimiser l’échange de savoir-faire.
L’Union européenne est intéressée par le renforcement de la présence des entreprises européennes au Maroc, a affirmé Antonio Tajani. « Nous sommes ici pour présenter la force des entreprises européennes, car nous sommes intéressés par le renforcement de leur présence au Maroc » a-t-il assuré au terme d’une rencontre avec le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.
Le chef de la délégation européenne qui prévoit également plusieurs rencontres avec les acteurs économiques du secteur privé notamment ceux affiliés à la CGEM, a souligné au passage l’intérêt que représente le marché marocain pour l’UE et ses entrepreneurs opérant dans divers domaines d’activité.
L’UE et souhaite renforcer davantage ses investissements dans, a-t-il insisté, plusieurs secteurs au Maroc, dont le BTP, les infrastructures, l’agroalimentaire, les PME et les matières premières.
Le vice-président de la commission européenne devait coprésider ce mardi, avec le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies une conférence de presse pour annoncer le lancement des activités du Réseau Entreprise Europe Network (EEN) au Maroc.
Pour rappel, le Royaume qui est l’un des rares pays de la rive sud de la Méditerranée à jouir d’un Statut avancé auprès de l’UE, avait adhéré en février 2012 en tant que pays tiers à ce Réseau, à travers un consortium dénommé « Innovation & Activité Maroc », regroupant les principaux opérateurs économiques publics et privés du pays.

Laisser un commentaire