Des chefs d’entreprises européennes bientôt en prospection au Maroc

Actualités

Le marché marocain constitue une niche d’investissement attrayante tant pour les pays pétroliers du Golfe que pour les chefs d’entreprises européens.

Une centaine d’hommes d’affaires et d’entrepreneurs européens ont manifesté leur intérêt de prospecter le marché marocain à l’occasion de la visite de travail que le vice-président de la Commission européenne et Commissaire aux entreprises et à l’industrie, Antonio Tajani compte effectuer les 26 et 27 novembre au Maroc.

La mission économique comprendra les représentants de plusieurs organisations et fédérations entrepreneuriales ainsi qu’une cinquantaine de chefs d’entreprises européennes à la quête d’opportunités d’investissement qu’offre le royaume chérifien dans divers secteurs d’activité.
Plus d’une centaine de firmes européennes spécialisées dans les secteurs de l’énergie, du tourisme, de l’industrie automobile, de l’aéronautique et des nouvelles technologies de l’information et de la communication, ont exprimé le souhait de faire partie du voyage de Tajani, apprend-on de sources bien informées à Bruxelles.

La mission européenne baptisée pour la circonstance «missions pour la croissance » est la première du genre dans un pays arabe, africain et du voisinage de l’Union européenne. Elle a pour principal objectif de promouvoir une croissance durable et inclusive aussi bien au Maroc que dans l’Union européenne (UE).

Le Commissaire européen aux entreprises et à l’industrie avait déjà conduit des missions similaires aux Etats-Unis, en Amérique latine (Brésil et Colombie) et au Mexique.
Le Maroc n’est pas un choix fortuit. D’abord la proximité géographique et ensuite les liens économiques croissants entre le royaume et le marché européen, inscrivent le Maroc dans le cadre de la stratégie retenue par la Commission européenne pour le soutien à l’internationalisation, des entreprises européennes afin qu’elles puissent tirer profit de la croissance élevée sous d’autres cieux.

Elle vise également à sensibiliser les entreprises européennes, notamment les PME à tirer profit des opportunités d’affaires et d’investissement qu’offre le Maroc qui est l’un des rares pays sud-méditerranéen à jouir d’un Statut Avancé auprès de l’UE.
En ces temps de crise, les chefs d’entreprises européennes sont attendus de pied ferme par leurs homologues marocains affiliés à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) pour d’éventuelles transactions win-win.

Laisser un commentaire