Régionalisation: le partenariat Maroc-Conseil de l’Europe

Actualités

Après avoir accordé au Maroc le statut de « partenaire pour la démocratie » il y a une année, le Conseil de l’Europe s’implique dans le chantier de la régionalisation qui est actuellement en cours dans le royaume.
Une délégation du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe, comprenant des élus locaux et des constitutionnalistes, s’est rendue cette semaine à Rabat. Elle y a examiné avec des parlementaires marocains les approches les plus appropriées pour un partenariat fructueux entre les deux instances. L’objectif est de faire bénéficier le royaume des diverses expériences de régionalisation et de régimes de démocratie locale réussies en Europe.

L’exercice est particulièrement utile pour les députés marocains qui s’apprêtent à plancher sur un projet de loi très attendu. Il s’agit en effet pour le Maroc d’opter définitivement pour un modèle de régionalisation avancée. Avec ce que cela suppose comme débats préalables entre les divers groupes des deux chambres du Parlement sur le découpage administratif, les lois organiques, etc. Dans ce sens, la confiance partagée et la qualité du partenariat entre le Conseil de l’Europe et le Parlement marocain s’avère particulièrement importante. Les deux parties  sont parfaitement conscientes que les modèles de gouvernements locaux et de régionalisation sont divers et varient suivant les contextes et les expériences propres à chaque pays.
Une évidence qui se trouve confortée par le nouveau contexte marocain, marqué par la nouvelle Constitution. Adopté il y a une année, le nouveau texte fondamental érige en effet la régionalisation et la décentralisation en priorité et préfigure déjà une autonomie des régions.

Laisser un commentaire