Adoption lundi prochain à Luxembourg, du plan d’action du Statut Avancé Maroc-UE

Actualités

Le plan d’action du statut avancé, finalisé la semaine dernière, sera adopté au début de la semaine prochaine à Luxembourg. Ce plan devrait ouvrir de nouveaux horizons dans les relations et les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Union européenne (UE) après la conclusion de l’accord agricole. La délégation marocaine est donc attendue le lundi 23 avril à Luxembourg pour participer aux discussions de la 10ème session du Conseil d’association Maroc-Union européenne qui s’articuleront autour de l’accord sur les services, du plan d’action sur la mobilité et des perspectives futures des relations bilatérales. Les deux partenaires mettront également au point, un nouvel accord global et complet de libre-échange entre le Maroc et l’UE. L’adoption du plan d’action du statut avancé par le Conseil d’association, intervient à la suite de la signature par le Maroc, de la convention pour les règles d’origine préférentielles pan-euro-méditerranéennes.

Validée en mars dernier, par les ministres des Affaires générales, la dite convention est venue remplacer le système pan-euro-méditerranéen de cumul de l’origine qui était basé sur un réseau d’une soixantaine de protocoles bilatéraux sur les règles d’origine. Elle devrait permettre comme l’a expliqué, ce mercredi à Bruxelles, l’ambassadeur du Maroc auprès de l’UE, Menouar Alem, d’instaurer, à travers la zone de libre-échange, une plus grande facilitation de l’échange intra-régional. Cette convention, dont le Maroc est le premier signataire parmi les pays maghrébins, ambitionne aussi de relancer la croissance dans la région et de favoriser une plus grande intégration régionale dans la zone euro-méditerranéenne. La convention pour les règles d’origine préférentielles pan-euro-méditerranéennes s’accompagnera également d’avantages économiques concrets pour les pays membres de l’UE et de l’Association européenne de libre-échange, leur permettant de bénéficier désormais plus facilement de droits de douane préférentiels pour leurs exportations. Le 10ème conseil d’association, a indiqué le diplomate marocain, offrira l’occasion pour les deux parties de dresser le bilan de leur coopération dans les divers domaines politique, stratégique, économique et sociale. Le but final étant de raffermir davantage les rapports dans leur globalité entre les deux partenaires dans le sillage du statut avancé accordé au Maroc en 2008 par l’Union européenne.

 

Laisser un commentaire