Maroc-UE : 91 millions euros pour financer le programme « réussir le Statut avancé »

Actualités

Le Statut avancé accordé en 2008 par l’Union européenne au Maroc, entre dans une nouvelle phase. Bruxelles a décidé de débloquer une enveloppe de 91 millions euros pour le financement de la première phase du programme baptisé : « réussir le Statut avancé ». La convention de financement par l’Union européenne (UE) a été signée ce jeudi à Rabat, du côté marocain par plusieurs membres du gouvernement dont le ministre de l’Economie et des finances, Nizar Baraka, et du côté européen par Eneko Landaburu, ambassadeur de l’UE au Maroc.

Le montant global consacré à ce programme s’élève à 180 millions d’euros. 0 travers ce programme multisectoriel, Bruxelles souhaite accompagner la mise en œuvre des principales réformes inscrites dans la feuille de route du Statut avancé, du plan d’action de la politique de voisinage, ainsi que des conclusions pertinentes du sommet Maroc-UE, tenu le 7 mars 2010 à Grenade (Espagne). Lancé en juillet 2010, le programme « Réussir le Statut avancé » concerne les normes industrielles, les transports, la pêche maritime, l’agriculture, l’emploi, l’eau, l’enseignement supérieur, la protection des consommateurs, l’appui au processus législatif dans la perspective de la convergence réglementaire et l’affirmation des principes de promotion et de protection des droits humains via l’adhésion graduelle du royaume à certaines conventions du conseil de l’Europe. Les résultats escomptés de ce programme contribueront comme l’a expliqué Nizar Baraka, à faire aboutir plusieurs réformes inscrites dans la feuille de route du statut avancé, au terme d’un processus de convergence réglementaire sélectif, séquencé et intégré. Dans sa dimension économique et sociale, ce programme permettra de consolider les bases du futur Accord de libre échange approfondi avec l’UE et de soutenir la dynamique nationale de développement durable au bénéfice des activités économiques et du bien-être des populations des deux parties. Il s’agit selon Eneko Landaburu, du plus vaste programme de coopération financé par l’UE au Maroc sur la voie de la réalisation des objectifs du Statut avancé. Outre les actions de convergence réglementaire dans les domaines des normes industrielles, des réglementations sanitaires et phytosanitaires, de la sécurité et la sûreté maritimes ou de protection des ressources en eau, ce programme renforce également la protection des droits fondamentaux au travail et les processus de réformes en matière de protection sociale.

 

Laisser un commentaire