Le Maroc autorisé à participer à tous les programmes de l’UE

Actualités

Le Maroc est depuis, une semaine, autorisé à participer à tous les programmes actuels et futurs de l’Union Européenne (UE). A ce titre, le royaume est appelé à contribuer au budget général de l’UE relatif aux programmes auxquels il participe. La commission des Affaires étrangères du Parlement européen s’est en effet, prononcée en faveur du protocole à l’accord euro-méditerranéen entre l’Union européenne et le Maroc. Le protocole porte sur les principes généraux de la participation du Royaume aux programmes communautaires. Au cours de la discussion du projet de recommandation, les députés européens ont insisté sur l’importance stratégique des relations de l’UE avec le Royaume. Ce nouveau protocole, soutiennent-ils, est un « signal clair » des institutions de l’UE au Maroc, dans le contexte des changements et des progrès en cours dans le pays.

Le protocole, qui est en adéquation avec les objectifs de la nouvelle politique européenne de voisinage, marque selon le rapporteur de la commission, Annemie Neyts-Uyttebroeck, une étape décisive dans la relation UE-Maroc qui sont lié par un accord d’association qui a été conforté par le Statut avancé attribué il y plus de trois ans au Royaume.
Il « constitue un acte de soutien et d’encouragement fort de l’UE aux efforts déployés par le Maroc pour approfondir les reformes entreprises », a expliqué la responsable européenne.
L’UE n’a cessé de soutenir les efforts déployés par le Maroc pour mettre en œuvre son programme de reformes politiques, économiques et sociales, a  affirmé l’eurodéputée. Dans son exposé, Neyts-Uyttebroeck a particulièrement salué la réforme de la Constitution, adoptée par un vote populaire massif ainsi que les élections législatives anticipées qui « se sont déroulées d’une manière au-dessus de toute critique et qui répond à tous les critères ». Malgré certains incidents de parcours comme pour le cas du rejet de l’accord de pêche par le parlement européen, les rapports entre le Maroc et l’UE connaissent chaque année une nette amélioration dans la forme comme dans le fond.

 

Laisser un commentaire