L’UE accorde au Maroc plus de 1,5 milliard de dirhams au titre du programme d’action annuel 2011

Actualités

L’Union européenne (UE) a affecté cette année la somme de 85 millions d’euros (961 millions de dirhams) à la mise en œuvre des objectifs convenus avec le Maroc, dans le cadre du Statut Avancé au titre du programme d’action annuel 2011. D’une dotation globale d’un milliard 572 millions de dirhams, ce programme d’action approuvé ce mercredi par l’UE, est destiné à appuyer les réformes démocratiques et socioéconomiques en cours au Maroc et à consolider son ancrage à l’UE.

La dotation de l’UE est répartie à hauteur de 215 millions de DH (19 millions d’euros) pour le développement socioéconomique de la région d’Al Hoceima et 396 millions de dirhams (35 millions d’euros) pour la promotion de l’équité et de l’égalité entre les femmes et les hommes. Ce programme a pour objectif  de renforcer les conditions et capacités de participation des femmes sur un pied d’égalité avec les hommes, à la gouvernance politique et à la gestion des affaires publiques du Royaume.
Le Programme d’appui aux dynamiques de Développement Intégré des Provinces et territoires ruraux du Nord (Al Hoceima) a pour objectif notamment d’améliorer durablement les conditions de vie et les revenus des populations rurales d’Al Hoceima, à travers le soutien aux dynamiques de développement local participatif et inclusif, le renforcement du rôle et des capacités des acteurs, la dynamisation du tissu économique local, le développement social, la préservation et la valorisation des écosystèmes.
De son côté, le programme « Réussir le Statut Avancé »,  constitue selon l’UE, un des aboutissements concrets du renforcement de ses relations avec le Maroc dans le cadre du Statut Avancé.
Il sera l’instrument de coopération privilégié soutenant le renforcement et l’approfondissement de ce partenariat, tout en contribuant à la mise en œuvre des principaux engagements inscrits dans la feuille de route du Statut Avancé, plus précisément en matière de convergence réglementaire vers l’acquis de l’UE, pierre angulaire de cette dynamique de rapprochement sur les volets économiques et sociaux, et ce dans le cadre d’un dialogue politique renforcé.
En particulier, le programme financera les actions touchant aux normes industrielles, des transports, des pêches, de l’enseignement supérieur, de l’emploi, de l’eau et de la protection des consommateurs.
Les réformes marocaines jouissant d’un appui de l’UE, s’alignent « parfaitement » aux priorités stratégiques définies conjointement par la Commission européenne et la Haute Représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la Politique de Sécurité.
« A travers son soutien à l’Agenda de l’Egalité, la Commission européenne appuie la volonté du Maroc d’avancer dans la mise en œuvre de réformes démocratiques, amorcée le 1er juillet dernier par l’approbation par référendum populaire de la proposition de refonte de sa Constitution », souligne le commissaire européen à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage, Stefan Füle.
Pour ce responsable, aussi bien le programme de développement de la région d’Al Hoceima que l’appui à la mise en œuvre du Statut Avancé, « auront un impact positif direct sur la vie quotidienne de nombre de citoyens marocains, concrétisant pour eux les relations privilégiées entre le Maroc et l’UE ».

 

Laisser un commentaire