La nouvelle constitution marocaine perçue aux USA, comme une «avancée démocratique significative»

Actualités

La nouvelle constitution plébiscitée par le peuple marocain le 1er juillet dernier, constitue des « avancées démocratiques significatives », relèvent des membres du Congrès américain. Dans une lettre adressée dernièrement au Roi Mohammed VI, douze membres du Congrès ont salué les réformes sociales et politiques introduites par la nouvelle constitution qui constitue une « étape importante » pour la consécration d’une démocratie représentative au Maroc.

Les membres du Congrès, des démocrates et des républicains se sont  également félicités dans leur lettre, du succès du référendum du 1er juillet, le qualifiant de « pas important pour la satisfaction des aspirations politiques et sociales du peuple marocain ». Réaffirmant par ailleurs, leur plein soutien aux réformes démocratiques lancées par le Roi Mohammed VI sur la voie de la consolidation de la monarchie constitutionnelle, les parlementaire américains estiment que ces nouvelles réformes consacrent le respect de « la volonté populaire à tous les niveaux ».
Les membres du Congrès ont salué au passage la mise en place du Conseil Economique et Social (CES) et du Conseil national des Droits de l’Homme (CNDH), instances, écrivent-ils, qui viennent renforcer les libertés, l’égalité entre les sexes, les droits des enfants et des jeunes, les droits des groupes vulnérables et les droits humains en général.
Dans un message adressé au Roi Mohammed VI, la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton a félicité le souverain et lui a fait part de son plein soutien pour la nouvelle Constitution du Maroc. La nouvelle loi fondamentale, écrit-elle, est venue  renforcer les avancées et engagements du pays en matière de droits humains, de libertés et d’égalité, de démocratie participative et de bonne gouvernance.
Dans son message de vœux à l’occasion de la fête du trône, Hillary  Clinton réaffirme le «soutien des Etats-Unis au Maroc, durant cette période de changement profond au Moyen-Orient et en Afrique du Nord», pour ses « efforts visant à renforcer la primauté du droit, les droits humains et la bonne gouvernance ». Pour Clinton, la nouvelle Constitution est une étape importante vers la réforme démocratique.
A la lumière des évènements que connait la région arabe, il est fondamentalement important, souligne de son côté, la députée démocrate, Sheila Jackson Lee, de « reconnaitre et de soutenir les efforts des pays qui partagent nos valeurs démocratiques et appuient le genre de réformes dont cette région a tant besoin ».
« Le Maroc s’emploie avec sérieux à devenir une référence dans la région en matière de progrès, de réformes et de développement et nous devons par conséquent faire tout ce qui est en notre possible afin de soutenir ces efforts essentiels », a affirmé la députée  de l’Etat du Texas Jackson Lee dans une allocution devant la Chambre des représentants du congrès américain.
Le Royaume a « été épargné par les tensions, les confrontations et les violences qu’ont connues les autres pays » de la région, a-t-elle noté.
Jackson Lee a fait observer que la nouvelle constitution marocaine prévoit de nouveaux standards élevés en matière de protection des droits de l’Homme.
Le Maroc, a-t-elle soutenu, « devrait être applaudi pour cette initiative » qui s’inscrit dans le cadre de son processus continu de réformes et sa volonté d’améliorer la qualité de vie de l’ensemble des Marocains, «y compris ceux vivant au Sahara ».

 

Laisser un commentaire