Ecoénergie : précieux coup de pouce au plan solaire marocain

Actualités

L’ambitieux plan d’énergie propre mis en route par le Maroc est en train de prendre forme, avec le précieux coup de pouce de l’AFD (l’Agence française de développement) qui vient d’accorder au Maroc un financement de 100,3 millions d’euros.
La forte motivation des autorités marocaines pour le développement d’une filière d’énergies renouvelables a vite trouvé écho en Europe, où des organismes publics et privés en France et en Allemagne notamment,  manifestent un vif intérêt pour accompagner cet audacieux projet d’avenir.

C’est dans ce contexte que se situe la décision de l’AFD. Le financement destiné à l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN) servira à « appuyer la mise en oeuvre de son plan solaire et la construction d’une centrale solaire à Ouarzazate », explique l’Agence française. Le timing de ce financement est révélateur. Il intervient en effet quelques semaines seulement après la signature, le 15 juin, entre l’Agence MASEN et les groupes français Soitec et Schneider Electric, d’un programme de développement de la production d’électricité produite dans des centrales solaires au Maroc. Le programme de Ouarzazate (500 km au Sud-est de Rabat), sera développé en phases successives. A l’horizon 2020, la capacité de production d’électricité à base d’énergie solaire sera de 2 000 MW. Une production destinée à alimenter le marché local, mais aussi à être en partie exportée vers l’Europe.
Ce programme solaire fait partie d’un vaste plan de production d’énergie propre au Maroc, par le biais du développement de différentes filières. Celles-ci concernent aussi l’énergie éolienne et hydraulique. A terme, le Maroc devrait produire quelque 42% de ses besoins en électricité, répartis à égalité entre le solaire, l’éolien et l’hydraulique.

 

Laisser un commentaire