Conseil de l’Europe : le Maroc élu « partenaire pour la démocratie »

Actualités

L’Assemblé Parlementaire du Conseil de l’Europe a octroyé, le 21 juin, le statut de « partenaire pour la démocratie » au Maroc, qui devient ainsi le premier pays non membre de l’Assemblée de Strasbourg à bénéficier de ce label. Le vote a été obtenu par 122 voix contre deux et six abstentions. Le député Luca Volonte, rapporteur du projet de résolution, a expliqué que l’accueil du Maroc au sein de l’AP du Conseil de l’Europe, traduisait la reconnaissance « des progrès qui ont été réalisés au Maroc ». « Nous saluons de façon positive les propositions qui ont été faites portant réforme de la Constitution », a ajouté le député italien.

La résolution adoptée à Strasbourg reconnaît ainsi au Maroc son adhésion aux valeurs du Conseil de l’Europe. En premier lieu, le respect des principales normes démocratiques du Conseil en matière de droits humains, d’égalité entre hommes et femmes, la tenue d’élections libres et équitables, etc. La réforme de la Constitution du pays qui sera soumise à référendum le 1er juillet, avec un meilleur rééquilibrage des pouvoirs, a visiblement fait bonne impression à Strasbourg. A travers ce nouveau statut, les parlementaires marocains pourront participer aux travaux de l’Assemblée Parlementaire et d’y prendre la parole, sans toutefois bénéficier du droit de vote. Ainsi après avoir obtenu en 2008, le Statut avancé auprès de l’Europe des 27, le Maroc est crédité de la qualité de Partenaire de la démocratie au sein de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Il s’agit d’une instance qui regroupe les parlements des 47 Etats du Vieux continent. Elle se fixe pour objectif de rechercher les points de rencontre avec les pays voisins en matière de mutation démocratique, de bonne gouvernance et de respect des droits humains.

 

Laisser un commentaire