Maroc et l’UE : Nouvelles consultations politiques pour approfondir le dialogue

Actualités

La capitale européenne, Bruxelles a abrité de nouvelles concertations politiques entre le Maroc et l’Union européenne sur plusieurs questions de l’heure. Il s’agit de la 6ème réunion entre les responsables du département marocain des affaires étrangères et les ambassadeurs des 27 pays de l’UE, membres du Comité politique et de sécurité (COPS).
C’est aussi la quatrième réunion du genre, depuis l’adoption, en octobre 2008, du document conjoint sur le Statut avancé Maroc-UE. Au menu de ces discussions figuraient le processus de paix au Proche-Orient, la question du Sahara Occidental, l’intégration maghrébine, l’Union pour la Méditerranée (UpM), le partenariat UE-Afrique ainsi que la sécurité dans la bande sahélo-saharienne. Les deux parties ont également abordé la situation dans le monde arabe à la lumière des évolutions politiques en cours dans certains pays de la région.

Cette rencontre, qui s’inscrit dans le prolongement du dialogue politique renforcé avec la présidence et le secrétariat général du Conseil de l’UE, a également permis aux deux parties de passer en revue le développement des relations privilégiées qui existent entre le Maroc et l’UE, et ce en perspective de l’adoption du futur plan d’action pour la mise en œuvre du Statut avancé et de la révision de la Politique européenne de voisinage à laquelle le Maroc contribue activement.
Le Maroc figure à ce titre, parmi les rares pays de la rive sud de la Méditerranée, ayant des consultations politiques régulières avec les différentes institutions européennes sur les questions d’intérêt commun.
Dans la foulée, les deux parties se sont accordées à renforcer la coopération Maroc-UE afin de relever les défis auxquels la région est confrontée et d’appuyer les processus de transition démocratique en cours dans certains pays arabes à la faveur de l’établissement d’un espace de paix, de stabilité et de prospérité partagée dans le pourtour méditerranéen.
La délégation européenne présidée par Helga Schmid, secrétaire général-adjoint du Service européen pour l’Action extérieure, a réitéré au passage, l’appui de l’UE à la réforme globale et profonde de la constitution en cours au Maroc, qui confirme la volonté du royaume de poursuivre le processus de réformes engagées depuis plusieurs années dans tous les domaines. La délégation marocaine à ces consultations politiques était conduite par Youssef Amrani, Secrétaire général du ministère des affaires étrangères qui a été récemment nommé secrétaire général de l’UpM.

 

Laisser un commentaire