L’UE salue la « profonde » réforme constitutionnelle envisagée au Maroc

Actualités

L’Union européenne qui suit de très près tout ce qui se passe au Maroc en raison des liens très étroits qui lient les deux parties dans le cadre du statut avancé, s’est félicitée du lancement de grandes réformes sur la voie de la démocratie. Au lendemain de l’annonce mercredi soir de la profonde réforme constitutionnelle par le Roi Mohammed VI, le Haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton et le Commissaire à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage, Stefan Fule se sont réjouis de cette grande initiative.

Ils ont même assuré que l’UE était prête à soutenir le Maroc dans ses efforts pour la mise en œuvre de ces réformes de grande étendue. « Nous nous réjouissons de l’annonce faite hier par le Roi du Maroc au sujet d’une profonde réforme constitutionnelle. L’Union européenne se tient prête à soutenir le Maroc dans ses efforts pour mettre en œuvre des réformes de grande étendue », ont déclaré les deux responsables dans un communiqué conjoint diffusé jeudi à Bruxelles. De telles réformes, soutiennent-ils, vont permettre au Royaume chérifien d’asseoir les bases d’une démocratisation plus avancée. Pour Ashton et Fule, la réforme telle que annoncée par le souverain marocain, touche des éléments clefs de la modernisation, tels le processus de régionalisation, l’indépendance de la justice, la séparation des pouvoirs, le renforcement du rôle du gouvernement et l’égalité des genres. Une fois mises en œuvre, estiment les deux responsables européens, les mesures annoncées constitueront une avancée qualitative dans le processus de réformes déjà engagé par le Maroc. Ce processus ouvre la voie pour un débat politique qui devra inclure tous les acteurs du monde politique et de la société civile et apporte une réponse aux aspirations légitimes du peuple marocain. Ashton et Fule estiment enfin que la réforme constitutionnelle proposée est en adéquation avec les ambitions du Statut avancé.

 

Laisser un commentaire